Comment faire la différence entre la grippe et un rhume.


Les coups de froid et les températures basses sont les vecteurs les plus efficaces de la grippe ou du rhume.

Ces deux pandémies ont tendance, à tort, à être confondues. Les temps d'incubation des virus et leurs symptômes respectifs sont pourtant différents.

Qu'est-ce que la grippe ?

La grippe se définit comme une maladie infectieuse ayant un caractère contagieux. La grippe porte le nom scientifique influenza. Cette dernière appellation est souvent abrégée et il est plutôt utilisé le terme « flu ». La grippe est d'origine virale et les virus à ARN qui en sont la cause appartiennent aux orthomyxoviridae. 

Il existe trois types de virus, qui sont les myxovirus influenzae A, B et C. Les virus qui sont quasi spécifiques à l'espèce humaine sont ceux du type B. Les virus de type A et C touchent, quant à eux, plusieurs espèces. La différence est que le type A frappent annuellement et est plus virulent, tandis que le type C est plus ponctuel et a un caractère plus modéré. Le virus de la grippe est très résistant et peut vivre 48 heures à l'air libre. La grippe se manifeste par une élévation de la température corporelle pendant plusieurs jours. Ceci traduit l'état de fièvre. Le malade est sujet à des maux de tête et de gorge courantes et fortes. 

Le malade est aussi victime de courbatures douloureuses, accompagnées de fatigue, qui surviennent dès le début de la maladie. La toux, qui s'en suit généralement, peut s'aggraver si elle n'est pas traitée. Le malade atteint de grippe peut y être sujet pendant plusieurs semaines.

Qu'est-ce que le rhume ?

Le rhume est aussi une maladie infectieuse. Il est d'origine viral et touche les voies respiratoires. Le rhume porte la dénomination scientifique de nasopharyngite ou rhinopharyngite. Les virus responsables du rhume sont les coronavirus ou les picornaviridés. Parmi ces derniers figurent les rhinovirus, principale cause de la maladie. Un rhume mal traité peut avoir des complications qui peuvent, à terme, conduire à une bronchite chronique. 

Les symptômes du rhume commencent par un mal de gorge annonciateur. Un écoulement quasi constant du nez est remarqué chez le sujet infecté. Celui-ci tousse et éternue. La présence de la fièvre est assez rare et le sujet n'est pas soumis, à la différence de la grippe, aux courbatures et la fatigue. Ces symptômes peuvent survenir, mais assez rarement.

Qu'est-ce qui les différencie ?

La grippe et le rhume ont tendance à être assimilés. Ils sont cependant différents, bien que les apparences laissent penser le contraire. La première différence réside dans le fait que les symptômes du rhume viennent lentement, tandis que ceux de la grippe sont aussi soudains que rapides. Le rhume commence en effet par des maux localisés dans la gorge. 

Il s'en suit un écoulement nasal et des éternuements fréquents. La grippe, par contre, arrive rapidement et tous les symptômes semblent venir en même temps. Ce qui fait que le sujet semble très vite dépassé par son état. Le virus de la grippe s'échange plus facilement que celui du rhume.

Qu'est-ce qu'ils ont en commun ?

La propagation du rhume et de la grippe se fait principalement lorsque le climat devient sec. C'est ainsi que les hivers sont plus propices. A cette époque, il est noté une fragilité de la muqueuse de l'appareil nasal. Ce caractère rend le nez plus sensible aux virus. 

Le deuxième critère de propagation des virus est le lieu favorable à la promiscuité. Les ascenseurs, les transports en commun et autres sont de véritables facteurs d'accélération des infections. Par ailleurs, le mode de transmission de ces deux maladies est aussi sensiblement le même. Les deux maladies étant des infections des voies respiratoires, elles se transmettent sensiblement de la même manière. Les virus se transmettent généralement par aérosol. 

Il s'agit ici de la transmission qui provient de l'éternuement ou encore de la toux. Les infections se transmettent également par voie de contact. Il peut s'agir des liquides sécrétés par le nez ou encore de la salive qui se trouve sur les mouchoirs ou les robinets. Le virus entre par l'orifice nasal ainsi que par les orbites oculaires. Il provoque la contamination du nasopharynx
.

Les traitements à prendre

Dans le cas de la grippe, le meilleur réflexe est de se faire vacciner chaque année. A défaut, il existe des traitements à vertus curatives, comme la rimantadine, l'oseltamivir, l'amantadine et le zanamivir. Le rhume, quant à lui, nécessite plutôt des traitements symptomatiques avec des antipyrétiques, en cas de fièvre poussée. Les antibiotiques sont conseillées dans les deux cas, lorsque l'infection bactérienne se prolonge.



Comment soigner un Rhume

Nez qui coule ou au contraire bouché, maux de tête, éternuements, état fiévreux le virus s’est installé. Il existe presque 200 virus responsables du rhume (souvent des virus hivernaux) et ces virus sont très contagieux. C’est au niveau des muqueuses plus particulièrement au niveau des yeux, du nez et de la bouche que le virus peut vous infecter soit par un contact direct lorsque quelqu’un tousse ou éternue et mets sa main devant sa bouche puis vous sert la main sans l’avoir lavée et qu’ensuite vous vous frottez le nez ou les yeux, soit par transmission aérienne c'est-à-dire que la personne contaminée en toussant ou éternuant va laisser des gouttelettes dans l’air que vous allez à votre tour respirer ! 

Il est donc important d’avoir une hygiène irréprochable et de se laver les mains régulièrement. Mais si vous êtes touché par le virus du rhume voici quelques recettes qui vous aideront à supporter la maladie. 

Parlons d’abord des inhalations. Sachez que toutes les huiles essentielles ne peuvent être inhalées c’est le cas de celles à base de phénol (HE de cannelle de Ceylan, HE de cannelle de Chine, HE de clou de girofle, HE de thym thymol…) et aussi l'HE d'origan compact, l'HE d'origan d'Espagne, l'HE de menthe poivrée (sauf dans un mélange), l'HE de litsée citronnée, l'HE de lemongrass, l'HE d'eucalyptus citronné…

Comment bien faire une inhalation ?

Tout d’abord ajoutez des huiles essentielles dans un bol d’eau frémissante et non bouillante posé bien à plat sur une table, enlevez vos lunettes ou lentilles si vous en portez et fermez les yeux pour les protéger, penchez vous au dessus du bol (pas trop près il ne faut pas que cela vous brule) une serviette sur la tête pour respirer les vapeurs et répétez l’opération 3 fois par jour.

Recette d’inhalation pour rhume et rhinite :

Versez dans le bol d’eau chaude : 3 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 2 gouttes d’HE de lavande fine + 1 goutte d’HE de pin + 1 goutte d’HE de niaouli + 1 goutte d’HE de marjolaine. Si vos sinus sont pris remplacez dans la recette n° 1 l’huile essentielle de marjolaine par celle de menthe poivrée.

Baume aux huiles essentielles contre le nez qui coule :

  1. 6 ml Huile de coco
  2. 28 ml Beurre de karité
  3. 5 gouttes Huile essentielle de cyprès
  4. 15 gouttes Huile essentielle d’eucalyptus radié
  5. 15 gouttes Huile essentielle de ravintsara
  6. 10 gouttes Huile essentielle de niaouli
Dans un bol faites fondre au bain marie l’huile de coco et le beurre de karité. Une fois fondus retirez le bol du bain marie et laissez refroidir quelques minutes. Ajoutez ensuite toutes les huiles essentielles, mélangez à l’aide d’une spatule et versez dans un pot. Conservez de préférence au frigo pendant 6 mois. Appliquez en massant les ailes du nez. Vous pouvez également appliquer le beurre à l’aide d’un coton tige sur les parois intérieures du nez.

Huile de massage contre les rhumes à l’huile essentielle de ravintsara :

  1. 15 gouttes de ravintsara
  2. 15 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié
  3. 4 ml d’huile de noyau d’abricot
Mélangez tous les ingrédients dans un flacon codigoutte. Massez la poitrine et le dos avec 10 gouttes de la préparation 3 fois par jour dès les premiers symptômes durant 3 jours.
Partager sur Google Plus